Facteurs de risques

Risque de perte en capital

La valeur des Actions détenue par l‘investisseur est directement liée à la valeur des actifs sous-jacents, les Actionnaires peuvent perdre une partie substantielle de leur investissement si la valeur des actifs du Fonds baisse.

Risque de liquidité

Certains marchés sur lesquels le Fonds est susceptible d’investir peuvent s’avérer parfois insuffisamment liquides ou illiquides. Cela est susceptible d’affecter la valeur des actions du Fonds d’investissement.

Plafonnement des rachats

Des rachats importants d’Actions dans un délai limité pourraient obliger le Fonds à liquider ses investissements plus rapidement qu’il ne serait souhaitable, ce qui aurait un effet défavorable sur la valeur des Actions. Afin de prévenir de telles conséquences, les rachats des Actions peuvent être plafonnés sous certaines conditions.

Risques liés à l’absence de garantie

Un investissement dans le Fonds implique certains facteurs de risque et considérations liés à la structure du Fonds et à son objectif d’investissement, que les investisseurs potentiels devraient évaluer avant de prendre la décision de souscrire des Actions. Aucune assurance, ni garantie ne peut être donnée que le Fonds réussira à atteindre son objectif d’investissement. Les performances passées ne sont pas une garantie des résultats futurs.

Risques liés à l’endettement

Le Fonds peut emprunter de manière permanente à des fins d’investissement. L’attention des investisseurs est attirée quant aux risques associés aux emprunts tels que décrits dans la documentation du Fonds.

Conflits d’intérêts éventuels

Les représentants du gérant, les conseillers ainsi que le gestionnaire du Fonds sont également engagés dans des fonctions similaires pour le compte d’autres fonds d’investissement ayant des politiques d’investissement similaires. Il peut dès lors en découler une situation de conflits d’intérêts.

Risque de concentration des investissements

Les objectifs d’investissement du Fonds prévoient une diversification progressive de la composition du portefeuille d’actifs. Toutefois, cette diversification ne sera atteinte qu’après une période de deux à trois ans, avec une diversification limitée des actifs du portefeuille du Fonds.

Création récente du Fonds

Le Fonds a été nouvellement constitué et est sans historique d’exploitation ou de performances. Rien ne garantit que l’objectif de placement ou d’investissement du Fonds soit atteint.

Risque règlementaire et fiscal

Le Fonds doit respecter diverses obligations légales et fiscales, notamment celles imposées par les lois sur les valeurs mobilières, les lois sur les sociétés, les normes de l’UE, le droit de la construction et les lois locales dans différentes juridictions. Si l’une de ces lois devait changer au cours de la durée du Fonds, les exigences légales et fiscales auxquelles le Fonds et les Actionnaires pourraient être soumis pourraient différer considérablement des exigences actuelles. Ces changements peuvent affecter les performances et la situation financière du Fonds.

Risque de liquidité

Le fonds investit principalement dans des Biens immobiliers illiquides . Le fonds peut rencontrer des difficultés à céder rapidement des actifs.

Les investissements à effectuer par le Fonds peuvent être extrêmement illiquides avec des difficultés pour le Fonds à disposer de ses actifs sur le marché. La liquidité éventuelle de tous les investissements dépendra du succès de la stratégie de réalisation proposée pour chaque investissement. Une telle stratégie pourrait être affectée négativement par divers facteurs. Il existe un risque que le Fonds ne soit pas en mesure d’atteindre ses objectifs d’investissement en cédant à des prix attractifs, au moment opportun ou en réaction aux conditions changeantes du marché.

La modification des marchés immobiliers peut entrainer une diminution de la valeur des actifs détenus par le Fonds

Les investissements du Fonds dans le secteur immobilier sont soumis à des risques particuliers et plusieurs facteurs influent sur la valeur de ces actifs immobiliers (climat économique général, offre excédentaire d’espace/réduction de la demande immobilière dans une région donnée, concurrence, réglementation et fiscalité, taux d’intérêts etc…). L’ensemble de ces facteurs est susceptible d’influer négativement sur la valorisation des actifs du Fonds et corrélativement sur la valorisation des Actions détenues par les Actionnaires.

Co-investissement par le Fonds

Le Fonds pourra investir dans des actifs immobiliers via des structures juridiques détenues conjointement par un ou plusieurs autres investisseurs. Il existe un risque de mésentente entre co-investisseurs quant à l’opportunité de revendre un bien immobilier ou de poursuivre la construction d’un bien immobilier, voire de réaliser les investissements nécessaires en relation avec un ou plusieurs actif(s) immobilier(s). Les co-investisseurs peuvent également se retrouver dans des situations d’intérêts divergents ou opposés à différentes phases d’investissements ou de détention des actifs immobiliers. La valorisation des actifs et corrélativement des Actions du Fonds pourront en être affectées négativement.

Evolution des taux d’interêt

En outre, les revenus tirés des biens immobiliers et leurs valeurs sont influencés par le niveau des taux d’intérêt et la disponibilité du financement. Les revenus du Fonds seraient affectés défavorablement si les taux d’intérêts venaient à fluctuer au détriment des actifs du Fonds (renchérissement du coût du crédit ou réduction de la demande sur le marché immobilier en raison de l’augmentation des taux d’intérêt).

Valorisation des biens immobiliers

L’immobilier en tant que classe d’actifs ne fluctue pas nécessairement de la même manière que les actions et les titres à revenus fixes. Les investisseurs peuvent envisager des périodes où l’immobilier ne se comporte pas aussi bien que d’autres classes d’actifs. En particulier, la valeur des actifs immobiliers peut fluctuer en raison de facteurs tels que l’évolution des taux d’intérêt, l’inflation et le niveau d’activité dans l’économie.

Charges du passé et risques environnementaux

Les investissements réalisés par le Fonds sont exposés à des risques environnementaux et des charges du passé. Il n’est pas exclu, malgré la dilligence des représentants du Fonds que la valeur des actifs immobiliers soit affectée par des risques environnementaux comme l’absence de conformité aux diverses réglementations applicables, entrainant ainsi un coût de conformité ou une décision administrative de cessation d‘exploitation. Il en est également ainsi pour des charges héritées du passé qui ne se manifesteraient que lors de certains travaux (vestiges du passé, objets enfouis, ....). Elles peuvent entraîner dès lors d’importants coûts imprévus de remise en état ou entrainer un ralentissement significatif des travaux et avoir des effets négatifs sur la valorisation du Fonds.

Risques actions non cotées

Il n’est pas prévu que les Actions du Fonds fassent l’objet d’une admission à la côte officielle sur un marché de capitaux. Il en résulte un risque d’une moins grande liquidité des Actions si un Actionnaire souhaitait céder ses Actions.

Risque de contrepartie

Le Fonds peut être exposé au crédit d’une ou de plusieurs contreparties du fait de ses positions en investissement. Dans la mesure où une contrepartie manque à ses obligations et que le Fonds tarde à exercer ses droits sur les investissements de son portefeuille, il peut subir une baisse de la valeur de sa position, une perte de revenu et des coûts liés à ses droits.